S&C 001 | Minimalisme

Dans cette première émission complète de Simple & Cité, je commence par vous présenter le concept de minimalisme. Comment j’ai commencé à m’y intéresser, pourquoi mettre un peu de minimalisme dans votre vie et quelques idées rapides et concrètes pour vous y mettre maintenant.

Listen to « Simple & Cité » on Spreaker.

Le minimalisme

J’ai voulu commencer le podcast en abordant les grands thèmes autour de la simplicité et du slow, histoire de vous les faire découvrir si vous ne connaissez pas, et de vous apporter ma philosophie pour celles et ceux qui connaissent déjà.

Aujourd’hui, c’est la notion de minimalisme que l’on développe dans le dossier du mois.

Qu’est-ce que le minimalisme ?

Attention : ne pas confondre esthétique minimaliste et mode de vie minimaliste. Il n’est pas nécessaire de décorer votre intérieur en noir et blanc pour mener un mode de vie minimaliste.

En une phrase : le minimalisme, c’est le fait de repenser notre rapport à l’objet, de changer notre façon de consommer pour apprendre à mieux se connaître, s’accepter et se recentrer sur nos véritables besoins et aspirations.

Le minimalisme n’est pas une course au moins possible ou au meilleur objet possible. Car dans ce cas, on transpose l’état d’esprit de la société de consommation sans s’en détacher.

Au contraire, dans un mode de vie minimaliste, on prend conscience que notre identité ne se limite pas à nos objets, et qu’un objet ne pourra jamais combler des besoins émotionnels ou spirituels comme le besoin d’amour, d’appartenance, d’estime de soi ou d’accomplissement.

Le minimalisme, c’est aussi briser le cycle de consommation acheter > utiliser > jeter > racheter…

On peut le faire en achetant moins mais mieux et en prenant soin de ce que l’on possède pour le faire durer aussi longtemps que possible.

Les bénéfices du minimalisme dans le monde moderne

Avoir un intérieur plus agréable à vivre : plus aéré, facile à nettoyer et ranger, pratique à vivre car moins encombré…

Pouvoir se contenter d’une surface d’habitation plus petite : et loger dans un endroit soit moins cher, soit dans un quartier qui offre une meilleure qualité de vie.

Les bénéfices au-delà du matériel sont nombreux : se libérer du temps en diminuant les sessions shopping, se poser des questions sur nos véritables besoins et faire ce qu’il faut pour les combler, apprendre à mieux se connaître en examinant notre rapport aux objets qui nous entourent…

Trois astuces pour commencer dès maintenant

Numéro 1 : mettez une boîte ou un panier dans l’entrée, et placez-y les objets à vendre ou donner. Cela permet de les prendre au passage sans les oublier quand vous irez les apporter, de les séparer du reste des objets, et de ne pas céder à la solution de faciliter qui consiste à les mettre à la poubelle.

Numéro 2 : Commencez petit. Prenez 15 minutes pour ranger votre sac à main ou à dos, ou votre portefeuille, ou un tiroir…

Numéro 3 : Tournez l’objet sept fois dans votre main avant de les mettre dans votre panier d’achat. En d’autres termes, considérez votre achat consciemment au lieu de le mettre dans votre panier sans réfléchir.

Sept questions à vous poser pour vous aider

  • En avez-vous réellement besoin?
  • Savez-vous où vous allez le mettre chez vous ou va-t-il vous encombrer?
  • Imaginez que vous déménagez le week-end prochain : cet objet sera-t-il un fardeau à emballer et déménager?
  • Cet objet correspond-il à vos valeurs? D’où vient-il? Que savez-vous de l’impact écologique et social de la manière dont il a été fabriqué?
  • Avez-vous autre chose chez vous qui ferait très bien l’affaire ?
  • Pourriez-vous faire quelque chose qui vous tient davantage à cœur avec cet argent?
  • Où voyez-vous l’objet dans 5 ans? Est-il durable sur le plan de sa qualité, sur le plan esthétique?

L’art de la simplicité

La ressource du jour – Livre : L’art de la simplicité, Dominique Loreau, éditions Marabout.

L'art de la simplicité

Dominique Loreau est une Française vivant au Japon, qui a beaucoup utilisé l’esthétique et la philosophie de la simplicité et de l’épure que l’on retrouve dans l’histoire de l’art et de la littérature japonaise pour parler des bienfaits d’une vie plus simple.

Dans l’art de la simplicité, elle explique en quoi simplifier sa vie permet de l’enrichir, contrairement à ce que prône la société de consommation.

Le livre est divisé en trois parties :

  • la première sur le matérialisme et le minimalisme, où elle présente de manière générale l’évolution du rapport à l’objet dans un mode de vie simple.
  • Ensuite elle parle du corps, avec la beauté, les vêtements, l’acceptation de soi, le fait de trouver son style etc.
  • Enfin elle parle de l’aspect mental et des bienfaits de la simplification sur l’esprit, le fait d’être plus bienveillant, le rapport aux autres, le fait de prendre plaisir à être seul aussi, plus indépendant, revoir ses propres valeurs…

Je pense que c’est une bonne lecture pour commencer si la simplicité vous intéresse, même si je trouve les règles de Dominique Loreau parfois arbitraires, et je trouve dommage qu’elle ne s’adresse qu’au féminin à des lectrices alors que le sujet ne devrait pas être genré.

————

Si l’émission vous a plu, n’hésitez pas à me le dire, les retours des auditeurs et auditrices me font toujours plaisir. Vous pouvez laisser un commentaire sous cet article pour réagir ou me contacter.

La prochaine émission sera publiée dans deux semaines et concernera le mouvement slow, qui prône le ralentissement pour mieux profiter de ce qui compte vraiment…

Florie

Créatrice du podcast "Simple & Cité", l'émission pour une vie plus simple et sereine dans le monde moderne...

2 commentaires sur “S&C 001 | Minimalisme

  1. moi qui débute dans le minimalisme, j ai vraiment apprecié vos explications. Ca fais du bien d’entendre que chacun vit le minimalisme comme il le veut ! Et pour finir eh oui comme vous le dites , ce sujet n’est pas uniquement réservé aux femmes .. j’en suis la preuve ! Encore merci pour cet agreable podcast qui m’a accompagné sur la route .. Vivement le prochain.

    1. Merci beaucoup pour ce retour encourageant! Je pense effectivement que c’est à chacun de s’approprier le minimalisme et de l’adapter à sa propre vie. Je suis contente si cela vous aide dans votre démarche 🙂 Le prochain arrive bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *